Blockchain et RGPD : la position de la CNIL

La blockchain publique est-elle soluble dans le RGPD ? Qui est responsable de traitement ? Existe-t-il des sous-traitants au sens de l’article 28 ? Comment respecter la durée de conservation des données personnelles ? Comment gérer les décisions automatisées provenant d’un smart contract ? Dans un document de septembre 2018, la CNIL se saisit du sujet et propose des pistes concrètes sur ces questions délicates.

 

Lire la publication de la CNIL : https://bit.ly/2Ibed9b

Partager cet article

Restez informé !

Abonnez-vous à notre newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

A lire aussi

Article
Avec l'accélération de la dématérialisation et la croissance du nombre de services proposés en ligne, nous
En savoir plus
Article
Les 5 choses à faire pour rater son projet de dématérialisation des factures 2024
En savoir plus
Article
Les actualités sur la facture électronique, la migration vers la cryptographie post-quantique et l'externalisation ...
En savoir plus
Téléphone Email