Dans une communication du 29 mai 2017, la CNIL annonce qu’elle a autorisé neuf établissements bancaires, appartenant aux deux groupes BPCE et Société Générale, à mettre en œuvre, à titre expérimental, un dispositif d’authentification de clients par reconnaissance vocale. La CNIL précise que « ces expérimentations visent à tester l’appétence des clients pour ce type de mécanisme, ainsi que la fiabilité de celui-ci. »

Dans une communication du 29 mai 2017, la CNIL annonce qu’elle a autorisé neuf établissements bancaires, appartenant aux deux groupes BPCE et Société Générale, à mettre en œuvre, à titre expérimental, un dispositif d’authentification de clients par reconnaissance vocale. La CNIL précise que « ces expérimentations visent à tester l’appétence des clients pour ce type de mécanisme, ainsi que la fiabilité de celui-ci. »

La reconnaissance vocale appliquée à l’authentification pourrait se développer auprès du grand public du fait de sa simplicité d’utilisation par rapport aux traditionnels mots de passe. Cependant le cadre règlementaire applicable à la biométrie demeure particulièrement contraignant.

 

Source : ITespresso – Date : 30 mai 2017 – Auteur : Clément Bohic

 

Partager cet article

Restez informé !

Abonnez-vous à notre newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

A lire aussi

Article
L’authentification multi-facteur (MFA) permet de renforcer la sécurité des comptes utilisateurs au moment de se connecter
En savoir plus
Article
Avec l'accélération de la dématérialisation et la croissance du nombre de services proposés en ligne, nous
En savoir plus
Article
Les 5 choses à faire pour rater son projet de dématérialisation des factures 2024
En savoir plus
Téléphone Email