La Cnil précise sa position sur les empreintes digitales

La Cnil a rendu public le 27 décembre 2007 une communication « relative à la mise en oeuvre de dispositifs de reconnaissance par empreinte digitale avec stockage dans une base de données ». Dans ce dossier l’Autorité précise sa doctrine pour les traitements biométriques qu’elles considèrent comme particulièrement sensibles. Un des critères majeurs pour obtenir une autorisation de la part de la Cnil réside dans un impératif de sécurité qui dépasse l’intérêt strict de l’organisme qui met en œuvre le dispositif biométrique. Envisageables pour des sites classés secret défense ou Sevezo, ils ne pourront pas en revanche être mis en œuvre pour des salles informatiques « classiques ». En 2007, la Cnil a traité 53 demandes d’autorisation pour des traitements reposant sur la reconnaissance des empreintes digitales avec enregistrement de celles-ci dans une base de données. 21 ont été refusées.

Accéder au document (12 pages) : http://www.cnil.fr/fileadmin/documents/approfondir/dossier/CNI-biometrie/Communication-biometrie.pdf

Partager cet article

Restez informé !

Abonnez-vous à notre newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

A lire aussi

Article
L’authentification multi-facteur (MFA) permet de renforcer la sécurité des comptes utilisateurs au moment de se connecter
En savoir plus
Article
Avec l'accélération de la dématérialisation et la croissance du nombre de services proposés en ligne, nous
En savoir plus
Article
Les 5 choses à faire pour rater son projet de dématérialisation des factures 2024
En savoir plus
Téléphone Email