La nouvelle vie des disques gramophones

130 années de l’histoire sonore des Etats-Unis semblaient condamnées à la disparition car il était devenu impossible de lire les premiers supports d’enregistrement pour gramophones. Le désastre a été évité grâce à la mise en œuvre d’une technologie de balayage optique permettant une numérisation des archives sonores. Avec 40 minutes de balayage optique pour une seconde d’enregistrement, la mise au point initiale fut laborieuse mais il s’agissait d’abord de valider la faisabilité de la solution. Désormais avec 4 secondes de balayage pour une seconde d’enregistrement les cadences pour les opérations de migration deviennent raisonnables. A noter que l’image numérique ainsi constituée donne un son plus clair que l’original ; plus originale que l’original en quelque sorte.

Source : News.fr  – Date : 24 septembre 2007– Auteur : Bruno Crozat

Partager cet article

Restez informé !

Abonnez-vous à notre newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

A lire aussi

Article
Avec l'accélération de la dématérialisation et la croissance du nombre de services proposés en ligne, nous
En savoir plus
Article
Les 5 choses à faire pour rater son projet de dématérialisation des factures 2024
En savoir plus
Article
Les actualités sur la facture électronique, la migration vers la cryptographie post-quantique et l'externalisation ...
En savoir plus
Téléphone Email