Protéger les actifs numériques avec la blockchain

Le 13 octobre 2016, Syntec Numérique a organisé à Paris, en partenariat avec Neuflize OBC, un « Syntec Camp » ayant pour thème « Blockchain : transformation de nos métiers et nouveaux services ». Cecurity.com était en charge de l’animation d’un des sept ateliers, en l’occurrence celui consacré à la blockchain et à la protection des actifs numériques.

Deux thèses sont notamment ressorties des travaux du groupe. En premier lieu, il apparait clairement que la blockchain n’est pas aujourd’hui une base documentaire puisqu’elle recense uniquement des empreintes. Cependant ce qui est aujourd’hui un impératif technique lié à la question des performances devrait peut-être devenir une obligation éthique de façon à garantir à l’avenir la confidentialité des contenus et la protection des données personnelles. En second lieu, la blockchain a bien vocation à protéger les actifs numériques mais cela peut également s’étendre aux autres actifs qu’il s’agisse des produits bio (traçabilité), des pièces détachées (lutte contre la contrefaçon) ou encore d’objets précieux.

Partager cet article

Restez informé !

Abonnez-vous à notre newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

A lire aussi

Article
Avec l'accélération de la dématérialisation et la croissance du nombre de services proposés en ligne, nous
En savoir plus
Article
Les 5 choses à faire pour rater son projet de dématérialisation des factures 2024
En savoir plus
Article
Les actualités sur la facture électronique, la migration vers la cryptographie post-quantique et l'externalisation ...
En savoir plus
Téléphone Email