Vecteurs de communication, moyens de preuve et outils de mémoire, les archives remplissent trois fonctions essentielles et sont liées à deux métiers voisins, mais, au fond, radicalement différents : l’archiviste d’un côté, dont la mission est de gérer toutes les étapes de la chaîne archivistique (la collecte et le classement des documents, leur traitement final, leur conservation et leur communication au public) et l’archiveur, de l’autre, un prestataire de services opérant comme tiers de confiance et se chargeant de la réception, de la conservation et de la restitution de documents électroniques (texte, signature, certificats, jetons d’horodatage, données de connexion, etc.) et des données qui y sont jointes. Gare à la confusion entre les deux termes et les deux métiers qui confrontent deux notions : le patrimoine informationnel (l’archiviste) et la preuve (l’archiveur).

Extrait du Livre Blanc « Le logiciel d’archivage électronique, le pilier de la confiance » réalisé par SerdaLAB Archimag en partenariat avec Cecurity.com

Télécharger le Livre blanc Logiciel d’archivage électronique : http://www.archimag.com/livres-blancs/le-logiciel-darchivage-%C3%A9lectronique-le-pilier-de-la-confiance!

Vecteurs de communication, moyens de preuve et outils de mémoire, les archives remplissent trois fonctions essentielles et sont liées à deux métiers voisins, mais, au fond, radicalement différents : l’archiviste d’un côté, dont la mission est de gérer toutes les étapes de la chaîne archivistique (la collecte et le classement des documents, leur traitement final, leur conservation et leur communication au public) et l’archiveur, de l’autre, un prestataire de services opérant comme tiers de confiance et se chargeant de la réception, de la conservation et de la restitution de documents électroniques (texte, signature, certificats, jetons d’horodatage, données de connexion, etc.) et des données qui y sont jointes. Gare à la confusion entre les deux termes et les deux métiers qui confrontent deux notions : le patrimoine informationnel (l’archiviste) et la preuve (l’archiveur).

 

Extrait du Livre Blanc « Le logiciel d’archivage électronique, le pilier de la confiance » réalisé par SerdaLAB Archimag en partenariat avec Cecurity.com

 

Partager cet article

Restez informé !

Abonnez-vous à notre newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

A lire aussi

Article
Avec l'accélération de la dématérialisation et la croissance du nombre de services proposés en ligne, nous
En savoir plus
Article
Les 5 choses à faire pour rater son projet de dématérialisation des factures 2024
En savoir plus
Article
Les actualités sur la facture électronique, la migration vers la cryptographie post-quantique et l'externalisation ...
En savoir plus
Téléphone Email