Certification ou attestation pour les systèmes d’encaissement

A compter du 1er janvier 2018, dans le cadre de la lutte contre la fraude à la TVA, toutes les entreprises qui utilisent un système d’encaissement, ou logiciel de caisse, devront utiliser « un logiciel ou un système satisfaisant à des conditions d’inaltérabilité, de sécurisation, de conservation et d’archivage des données en vue du contrôle de l’administration fiscale […] »

En cas de contrôle fiscal, l’entreprise aura deux possibilités pour prouver la conformité de ses logiciels : disposer d’une attestation produite par l’éditeur du logiciel ou utiliser une solution certifiée. A ce jour, explique LSA, deux dispositifs de certification existent : celui du Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE) et celui d’Infocert, avec la marque NF 525, qui agit par délégation de l’AFNOR.

Source : LSA – Date : 2 mars 2017 – Auteur : Clotilde Chenevoy

Partager cet article

Restez informé !

Abonnez-vous à notre newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

A lire aussi

Article
Avec l'accélération de la dématérialisation et la croissance du nombre de services proposés en ligne, nous
En savoir plus
Article
Les 5 choses à faire pour rater son projet de dématérialisation des factures 2024
En savoir plus
Article
Les actualités sur la facture électronique, la migration vers la cryptographie post-quantique et l'externalisation ...
En savoir plus
Téléphone Email