La blockchain est-elle compatible avec le RGDP ?

Les données d’une blockchain étant pseudonymisées plutôt qu’anonymisées, la réglementation en matière de protection des données personnelles – et notamment le RGPD – a vocation à s’appliquer. La note de veille parue sur le Laboratoire d’ Innovation Numérique de la CNIL (LINC) montre que le sujet est loin d’être trivial quand il s’agit d’une blockchain publique. On distingue principalement trois grandes questions auxquelles il semble difficile de répondre : qui est responsable du traitement ? Comment appliquer les règles en matière de flux transfrontières ? Comment respecter le droit de rectification ainsi que la limitation de la durée de conservation ?

Ce sujet particulièrement sensible a été également abordé par Bruno Rasle, délégué général de l’Association Française des Correspondants à la protection des Données à caractère Personnel (AFCDP) lors de l’assemblée générale de l’association le 21 juin 2017.

Source : LINC / CNIL – Date : 24 août 2017

Partager cet article

Restez informé !

Abonnez-vous à notre newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

A lire aussi

Article
Avec l'accélération de la dématérialisation et la croissance du nombre de services proposés en ligne, nous
En savoir plus
Article
Les 5 choses à faire pour rater son projet de dématérialisation des factures 2024
En savoir plus
Article
Les actualités sur la facture électronique, la migration vers la cryptographie post-quantique et l'externalisation ...
En savoir plus
Téléphone Email