50 millions d’euros, c’est beaucoup ?

Le 21 janvier 2019, la CNIL a condamné Google à une amende record d’un montant de 50 millions d’euros pour manquements aux obligations du RGPD en matière de consentement. S’il s’agit bien dans le contexte d’une amende record, est-ce pour autant une amende élevée ?

50 millions d’euros c’est beaucoup par rapport aux 150 000 euros d’amende infligés par la CNIL à Google le 8 janvier 2014 pour divers manquements relatifs à la Loi informatique et libertés. Depuis, le RGPD est passé par là et les pouvoirs de la CNIL ont été largement renforcés.

50 millions d’euros c’est beaucoup puisque cela représente pratiquement trois fois le budget annuel de la CNIL. Selon le chiffre publié sur le site web de l’autorité administrative indépendante, il s’élève à 17 millions d’euros.

50 millions d’euros, ce n’est pas beaucoup si l’on considère que cela représente, selon le calcul effectué par la publication FrAndroid : « un chiffre d’affaires que le géant réalise en seulement 3 heures et 20 minutes (selon le chiffre d’affaires réalisé au deuxième trimestre de l’année fiscale 2018) ».

50 millions d’euros, ce n’est vraiment pas beaucoup en comparaison de l’amende phénoménale de 4,34 milliards d’euros infligée par la Commission européenne à Google, le 18 juillet 2018, en raison des pratiques anticoncurrentielles menées sur son système d’exploitation Android.

 

En savoir plus :
https://bit.ly/2mqEvKf
https://bit.ly/2GGwEVn
https://bit.ly/2EJApa6
https://bit.ly/2PYrPvt

Crédit photo : Aly Song

Partager cet article

Restez informé !

Abonnez-vous à notre newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

A lire aussi

Article
Les 5 choses à faire pour rater son projet de dématérialisation des factures 2024
En savoir plus
Article
Les actualités sur la facture électronique, la migration vers la cryptographie post-quantique et l'externalisation ...
En savoir plus
Article
En route pour la future certification ANSSI !
En savoir plus
Téléphone Email